Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 15:51

Giffaumont-ChampauberT

 Paysages à l'aquarelle

Publié le lundi 06 juin 2011 à 11H00

Une des œuvres de cet artiste passionnée par l'eau.

Une des œuvres de cet artiste passionnée par l'eau.

 

Le 31 mai, à la Maison du Lac, l'office de tourisme du lac du Der représenté par Claude Paul, a accueilli Claude Boyer, artiste peintre et son exposition d'aquarelles. Claude Boyer habitant Brienne-le-Château (10) est âgé de 76 ans et a très tôt été attiré par l'aquarelle.
Il est particulièrement inspiré par la nature sous toutes ses formes et a présenté bon nombre de paysages dont des vues du lac du Der et de l'étang de la Horre. Son domicile situé sur la rivière Aube lui a fait particulièrement aimé tout ce qui se rapporte à l'eau.
C'est ainsi qu'en partenariat avec l'office de tourisme, il a édité des recueils qui ont pour nom : Au fil de l'eau ou Der Eaux. Environ 40 invités ont participé au vernisage de cette exposition qui recevra les visiteurs du premier au 27 juin.

Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 21:06
  EXPOSITION - GIFFAUMONT CHAMPAUBERT  
 
Début Mercredi, 01 Juin 2011
Fin Jeudi, 30 Juin 2011

Aquarelles "Je vous étangs aimés" de Claude BOYER
du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Week-end et jours fériés de 10 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30

Lieu : Office de Tourisme du Lac du Der
Contact : 03 26 72 62 80

 

 

 

Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 16:18


Jeudi 21 janvier 2011, vernissage de l'exposition des aquarelles de Claude Boyer sur les lacs et étangs de notre région "Les Belles Auboises Dormantes" dans les magnifiques caves de la BNP à Troyes.

21th January 2011, first day for Claude Boyer's exhibition, watercolors about lakes and ponds of our region. The exhibition is in the cellars of the bank BNP in Troyes.
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 19:01


Exposition d'aquarelles de Claude Boyer du 20 janvier au 18 février 2011
Watercolors exhibition "Les Belles Auboises dormantes" - Claude Boyer
Agence BNP PARISBAS
53, rue du Général de Gaulle - TROYES
entrée libre du lundi au vendredi 8h30-12h et 13h30-17h30
Posted by Picasa
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 18:35
 En partenariat avec "La Poste" des enveloppes prétimbrées, VILLAGES SUR L'AUBE sont désormais proposées dans les bureaux de poste et les agences postales.
Une aquarelle du moulin de Brienne la Vieille après l'incendie qui l'a ravagé il y a deux ans..
.

 

 

 Une aquarelle du moulin tel qu'il avait été restauré par le Parc naturel régional de la forêt d'Orient.

Posted by Picasa
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 11:10

Exposition : Bain salé et Jardin sucré d’Annette Boyer

Du 16 octobre au 21 novembre  2010, la mairie de Trouville (rotonde et salle du conseil) expose les peintures, sculptures et céramiques d’Annette Boyer, professeur de céramique et sculpture à la Maison des Jeunes.
Bain salé, Jardin sucré est l’exposition des recherches, croquis et œuvres préparatoires à la réalisation d’une œuvre monumental (2,5 X 3mètres).

L’artiste
Arrivée à Trouville à l’âge de 12 ans, Annette Boyer est depuis toujours attachée à cette ville, sa mer, ses couleurs… Aujourd’hui encore elle y travaille comme formatrice en céramique et sculpture à la Maison des Jeunes.
Débordante de créativité, Annette Boyer suit des cours de dessin et de modelage dès son plus jeune âge. Elle décide de poursuivre des études aux Beaux Arts de Caen, où elle apprend et expérimente différentes matières et techniques. Ses domaines de prédilection comme la peinture, la gravure et le graphisme révèlent déjà ses choix artistiques futurs.
Sa notoriété et sa reconnaissance viendront pourtant de la céramique : un savoir faire qu’elle acquiert en autodidacte. Les formes extravagantes, les couleurs éclatantes, les décors baroques de ses faïences suggèrent une inspiration sans limite.
En harmonie avec la nature et son environnement, Annette Boyer s’exprime à travers des thèmes qui jalonnent toute son œuvre : la féminité à travers ses rondeurs et sa sensualité ; la faune et la flore et notamment l’eau omniprésente à travers ses vagues, ses couleurs, ses mouvements : l’amour… En 2009, elle est récompensée pour son incontestable travail en tant que céramiste en recevant le prix départemental de la Société d’Encouragement aux Métiers d’Art, des Métiers de la Création Contemporaine.
Artiste insatiable et prolifique, Annette Boyer refuse de se limiter à un seul mode d’expression : non seulement ses céramiques, mais également ses peintures, collages, gravures, et sculptures constituent une œuvre généreuse et inclassable. Les matériaux qu’elle emploie comme le métal, la terre, la résine, le papier, lui permettent de créer des formes et des structures à la hauteur de sa fantaisie.
En 2008, sa volonté d’enrichir son expérience est comblée par la commande de la mairie de Trouville d’une sculpture monumentale pour la nouvelle Maison des Jeunes. La sirène de métal qu’Annette Boyer a créé est une ode à la mer et à ses chimères. Elle sera exposée au public à la fin de l’année 2010.
Depuis, Annette Boyer laisse le champ libre à une expression artistique pure qu’elle révèle également à travers des dessins et des collages guidés par une émotion et une imagination passionnées. Son savoir-faire mêlé à sa formidable créativité vous transporte dans un univers poétique et fantastique qui n’appartient qu’à elle.

L’exposition
Annette Boyer présentera tous les croquis et travaux préparatoires à la création de cette sculpture : collage, peinture, dessin, céramiques, sculpture en métal, œuvres de techniques mixtes…

« C’est un travail que peu de personnes connaissent, puisque je suis surtout connue comme céramiste, souligne-t-elle, et qui est fait de tout ce que j’ai longtemps laissé de côté pour me consacrer à la céramique. Je suis donc revenue à mes premières amours ».

Christian Cardon commente également : « Je suis très heureux de donner la possibilité à Annette Boyer d’exposer dans la salle du conseil de l’Hôtel de ville. Annette Boyer est l’animatrice de l’atelier de céramique de la Maison des Jeunes où elle est adorée de ses élèves qui admirent son talent et apprécient son soutien personnalisé chaleureux. Elle réalise ici une œuvre multiforme : céramique, sculpture, peinture, gravure, collage… inimitable ! On reconnaît sa palette au premier coup d’œil : tons chauds, imagination exubérante, savantes asymétries. Je lui souhaite un très grand succès. »

En parallèle de l’exposition à la mairie, Annette Boyer ouvrira son atelier (aux mêmes heures que l’exposition) afin que les personnes intéressées et interpellées par son univers créatif et artistique, puissent découvrir et admirer un plus grand nombre d’œuvres encore. En dehors de ce temps, il est également possible de rencontrer Annette Boyer

Pratique.
Atelier 
: 4 chemin aux moines à Canapville
06 82 42 95 18

Exposition : du 16 octobre au 21 novembre  2010 - la mairie de Trouville (rotonde et salle du conseil) – ouvert tous les jours de 13h30 à 17h, sauf week-end et vacances : 14h à 18h.

 
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 09:29

Aquarelles de Claude Boyer jusqu'au 19 novembre à l'Hôtel de Ville  Vitry le François

« Rivière Aube, mon amour »

Publié le mercredi 03 novembre 2010 à 11H00

« J'ai voulu transmettre mon amour de la rivière Aube », explique Claude Boyer, 75 ans, aquarelliste.

« J'ai voulu transmettre mon amour de la rivière Aube », explique Claude Boyer, 75 ans, aquarelliste.

« Je n'ai pas fait des arts mon métier. Je fais mon métier de retraité des arts ! » C'est par ce trait d'humour que Claude Boyer, 75 ans, ingénieur des arts et métiers de Châlons-sur-Marne, a inauguré son exposition d'aquarelles sur la rivière Aube, sa « première amoureuse ».
Soixante-treize tableaux sont présentés jusqu'au 19 novembre dans le patio et au premier étage de l'Hôtel de Ville. Des vues lumineuses de cette rivière qui naît près d'Auberive, en Haute-Marne, sur le plateau de Langres, dans le petit-bois de Maigrefontaine, à moins de 40 km de sa consœur la Seine, avec qui elle va courir pendant 248 km jusqu'aux environs de Romilly (Aube), « à Marcilly-sur-Seine qui aurait bien pu et même dû - pour la circonstance - se nommer Marcilly-sur-Aube ».
L'aquarelle pour traduire ses émotions
Pour Claude Boyer, c'est le pays de ses ancêtres et de sa « grand-mère en particulier ». Né à Brienne-le-Château, d'un père architecte à Brienne et d'une mère née elle aussi à Brienne, il a voulu revenir aux sources. En 2003, il suit un stage d'aquarelle. Un coup de foudre. « Cette technique me convient pour traduire mes émotions », raconte ce petit bonhomme jovial au caractère bien trempé. Il décide donc de l'utiliser pour « transmettre son amour de la rivière Aube ».
Claude Boyer ne peint pas sur le vif. Il prend des photos. « Je capte un moment, une impression », explique-t-il, le regard malicieux. De retour chez lui, il traduit cette impression à l'aquarelle un peu comme Monnet. Sa femme, Françoise, le laisse aller seul dans le lit… de l'Aube. « Elle n'est pas jalouse ! » assure-t-il. Une rivière, vous pensez !
« Le patio va s'illuminer grâce à vous », lui a lancé Anna Réolon, adjointe au maire chargée de la culture et de l'animation, lors du vernissage de l'exposition hier soir. « C'est un endroit merveilleux pour accrocher des peintures de toutes sortes ».
Aux amateurs d'art, Claude Boyer leur suggère de regarder ses œuvres « en fermant les yeux ». Il cite un extrait de Saint-Exupéry dans « Le Petit Prince » : « Les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le cœur ».
S.G.
Les aquarelles de Claude Boyer sont visibles jusqu'au 19 novembre, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 à 17 heures, sauf le 11 novembre. Entrée libre.

Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:55

Vu sur l'agenda de la ville de Vitry le François

 

Du 26/10/2010 au 19/11/2010     Hôtel de Ville / EXPOSITION - Exposition d'Aquarelles

 
        Claude BOYER

       "Eaux courantes et dormantes de Champagne-Ardenne" Claude BOYER,
        champardennais de 75 ans et jeune aquarelliste, aime représenter dans
        ses aquarelles le plus vieil élément du patrimoine: la nature et plus
        particulièrement l'eau qu'elle soit courante ou dormante.

 

Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 18:24
En 1866, le Troyen JP Finot publia un livre chez l'imprimeur Caffé à Troyes "L'Aube et ses bords" illustré de 12 dessins de A. Oudin et D. Royer (respectivement lithographe et dessinateur). Un précurseur  de  l'aquarelliste Briennois Claude Boyer et son album "Au fil de l'Aube".

1866, the Trojan J P Finot published a book "The river Aube and surroundings" with 12 drawing by D. Royer. In a way, it was a prefiguration pof the water color album "Au fil de l'Aube" published by the watercolorist Claude Boyer from Brienne le château.
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 13:57

Exposition signée Claude Boyer à la maison Clémangis L'aquarelliste des rivières

Publié le dimanche 19 septembre 2010 à 11H00

Claude Boyer, amoureux des rivières de Champagne.

Claude Boyer, amoureux des rivières de Champagne.

 

 

«C 'EST ma maîtresse. Il n'y a qu'elle que ma femme m'autorise à aller dans son lit ».
Sa maîtresse, c'est la rivière. Et c'est le lit de cette rivière qu'évoque Claude Boyer, jeune aquarelliste pétillant qui dans la palette plurielle des traits de sa personnalité, manie avec un égal bonheur le verbe et le pinceau.
Jeune aquarelliste oui, dans le cœur et dans la connaissance de son art. Car si aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années, Claude aura patienté sept décennies de sa vie pour se découvrir un talent.
Au détour d'une vallée
Un talent pourtant mature, aujourd'hui exposé et que les visiteurs de la maison Clémangis pourront découvrir jusqu'au 26 septembre.
Découvrir et apprécier à plus d'un titre. Dans la rencontre d'une part avec le peintre lui-même : pas si évident que cela tant, dans une exposition, on peut être uniquement séduit par l'œuvre quand l'auteur nous laisse indifférent. Dans la rencontre à l'inverse avec l'homme exclusivement, alors qu'on peut se moquer de ses tableaux.
Avec Claude on apprécie les deux : le barbu sympa, qui sait être espiègle sans cesser d'analyser celui qu'il fait sourire, et l'aquarelliste aux pastels personnels et touchants, à l'œuvre fine et exquise. Et s'il est permis du reste de se demander comment des bras septuagénaires aux veines saillantes peuvent se prolonger par des doigts tellement habiles qu'on les croirait féminins, eh bien on arrive à cette réponse : les années ont ridé la peau de Claude, pas son âme.
La rivière est la muse de cet aquarelliste surtout quand cette rivière s'appelle Aube. Le natif de Brienne-le-Château en a suivi les méandres durant 248 kilomètres, s'arrêtant au hasard ou sur un coup de cœur quand par exemple lui semblait plus beau ce soleil qui filtrait des feuillages au-dessus de l'onde. Chez Claude, l'inspiration se fait au détour d'une vallée, là près d'une arche, ailleurs face à un moulin.
Eaux courantes et eaux dormantes
A chaque halte une aquarelle. A chaque aquarelle une histoire comme ici aux environs de Préfontaines, où se découvrent des lieux secrets et qui se méritent : « En récompense, on découvre, en regardant vers l'amont, un ballet de branches aux formes harmonieuses, en un spectacle féerique, surtout si on a la chance, ou tout simplement le désir, d'y voir des jeux de lumières exceptionnellement allumées ».
Claude est à la fois un ancien du lycée de Châlons et un ancien ingénieur de l'Ecole des arts et Métiers de la ville préfecture. A Clémangis, le visiteur pourra découvrir une centaine d'aquarelles dont certaines - promis juré craché - sont locales dans une expo intitulée « Les eaux courantes et dormantes de Champagne-Ardenne et d'ailleurs ».
Ah au fait, comment est venue cette belle idée de prendre un jour le pinceau ? « C'est arrivé comme ça » hausse les épaules l'aquarelliste qui précise toutefois : « Je savais dessiner, mais pas colorier ». De fait, ce sont des cours pris avec son épouse Françoise, sous la houlette d'une pédagogue qu'il aime à citer, Annie Pincault, qui ont poussé le peintre à persévérer : « Elle nous a transformés », dit-il. Mais sans doute qu'en ce qui concerne Claude, serait-il plus précis de dire : « Elle m'a révélé… »
Fabrice MINUEL
Exposition jusqu'au 26 septembre de 14 à 19 heures, à la maison Clémangis. Entrée libre.
Repost 0
Published by C.Boyer
commenter cet article

Présentation

  • : Au Fil de l'Aube - Histoire d'une mise en Seine
  • Au Fil de l'Aube - Histoire d'une mise en Seine
  • : Claude Boyer, aquarelliste de Brienne-le-Château va publier très prochainement un album de reproductions de ses aquarelles de la source de l'Aube à sa confluence avec la Seine. Ses aquarelles ont déjà partiellement été exposées dans des expositions. Elles seront accompagnées de textes de présentation écrites de sa main. Ce blog propose au lecteur de suivre l'Aube en compagnie de Claude Boyer.
  • Contact

Recherche